Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Les soirs d’été à travers chants…………

 

 

 

En Isère, les effectifs de la Chevêche d’Athéna sont estimés entre 100 et 1000 couples, avec une tendance à la baisse depuis les années 1970. Elle est classée vulnérable sur la liste rouge du département en 2007, la Chevêche est assez localisée dans notre département, les principales populations se trouvent dans les dernières zones bocagères : plaine de Raymure, plateau de Champagnier au sud de Grenoble, pays Voironnais, vallée de Grésivaudan et semble dispersée en nord Isère dont les plaines de Bièvre et de Liers. Elle est absente des milieux montagnards.

 

Chevêche d'Athéna

L’intensification des pratiques agricoles, l’abandon de l’entretien des arbres têtards et des cabanes agricoles ont été très néfaste pour cette chouette, de plus l’Isère connaît une forte expansion démographique, le cercle d’urbanisation autour des villes et villages s’est agrandi.

Les plaines de Bèvre et de Liers n’ont pas échappé à ces phénomènes, isolant de plus en plus les noyaux de population. Les données dans ce secteur sont faibles, il manque beaucoup d’information.

 Croquis de terrain Chevêche186

 

Une prospection sur la Chevêche d’Athéna débute en mars/avril 2008; par la LPO 38 au nord de la plaine de Bièvre avec la technique de la repasse, des contacts avec des males chanteurs ont eu lieu sur15 sites environ, principalement autour des fermes ou prés des habitations ( 1 cas dans une maison récente ), démontrant que l’espèce faute de cavités naturelles se rapproche des bâtiments et des habitations, en cour d’année, différentes observations sont faites ainsi que des signalements par des habitants qui nous emmène à 21 sites connus dons une Chevêche a été signalée proche du centre ville de la Cote Saint André, à la repasse 2009 trois nouveaux ont été découverts qui nous porte à 23 sites connus sur une superficie 140 km2 environ, il est à noter qu’un seul de ces sites est dans une plantation de noyers isolés, tout les autres se trouvent dans ou proches de bâtiments ( maisons, granges, cabanes agicoles), d’autres sont encore à découvrir.

 Croquis de terrain cheveche190

Parallèlement, Jean François Doloy éducateur dans un service d’activité de jour ( SAJ ) au sein d’une association d’aide aux handicapés (APAJH ) basé à la Cote Saint André, sensible à la protection des oiseaux, en autre à la Chevêche et par passion du travail du bois, avec le groupe qu’il anime, il monte un petit atelier de fabrication de nichoirs en septembre 2007. Ils font des recherches de plans et commencent à en fabriquer pour l’association le Pic Vert ( pays Voironnais ), le contact est pris avec moi, lors d’une manifestation durant l’été 2008, différentes rencontrent permettent d’organiser une marche à suivre, de sceller une action qui allie valorisation du travaille de personnes handicapées et la protection de la Chevêche d’Athéna ainsi  que par la suite de l’intégrer dans le réseau départemental ( LPO ).

 

Croquis de terrain cheveche191

 L’automne est déjà là c’est la période la plus propice pour poser des nichoirs.

Le recensement des sites favorables, sur une zone en plaine de Bièvre allant de Bevenais / la Frette jusqu’à la Cote Saint André et en plaine de Liers de Longechenal à Commelle permet de faire les premiers repérages des supports intéressant et d’échafauder un schémas directeur, commence aussi la sensibilisation des différents acteurs de la vie de nos campagnes, de l’agriculteur aux propriétaires en passant par les élus, un article diffusé au sein de différents bulletins municipaux et des sites Internet communaux fait connaître les difficultés rencontrées par notre petite chouette. Une plaquette éditée par la LPO38 et déposé dans les mairies et bibliothèques, un article est aussi paru dans le Dauphiné libéré du Nord Isère.

 

Croquis de terrain cheveche193

Avec l’accord d’un propriétaire, un premier nichoir est posé à Saint Hilaire de la Cote le 10 octobre 2008 d’autres suivront notamment sur les communes de Commelle, le Mottier et Gillonnay. A ce jour 8 nichoirs ont été fabriqués et posés ( 4 avec l’atelier du service d’activité de jour de l’APAJH, 3 par Georges Laurencin et 1 par moi ) sur une période de quatre mois environ, nous arrivons à un total de 16 nichoirs en service( 8 ont été posé par Laurent Majorel de 1994 à 1997 ), des projets de différents types de nichoirs sont en cour, notamment avec des caisses à vin et en tube PVC moins chère, et nous avons déjà des autorisations d’en poser à la prochaine saison, toujours avec le SAJ et dans le cadre de la nuit de la chouette nous avons organisé l’installation d’un nichoir à Effraie des Clochers le vendredi13 mars avec l’accord du maire du Mottier, dans une des tours médiéval du site historique de Bocsozel et le lendemain, la nuit de la chouette s’est déroulé à la salle des fêtes de Gillonnay avec l’aide de la mairie ou nous avons fait découvrir les espèces locales notamment la Chevêche d’Athéna et l’Effraie des Clochers, le SAJ a présenté les nichoirs fabriqués par leur atelier. 

  Croquis de terrain cheveche192

 Le but de poser des nichoirs est de pallier le manque de cavités, de maintenir et de dynamiser les noyaux de populations de Chevêches dans un secteur ou le remembrement à uniformiser le paysage, heureusement subsistent des vergers à pommier et noyers, des anciens bâtis agricoles, voir des bocages et des saules têtards, qui serviront de support à nichoir créant par la suite des ponts entrent ces différents noyaux de population existante pour pouvoir conquérir de nouveaux territoires et maintenir les échanges.

Croquis de terrain Chevêche185

 

Un gros travaille de recherche des propriétaires qui ont ces sites favorables ou qui ont la présence de la Chevêche est à faire qui n’est pas toujours évident, reste à avoir ensuite leurs accords pour poser et suivre le nichoir, jusqu’à présent nous avons pas eu de retour négatif, nous constatons même un intéressement voir un enthousiasme, en discutant avec les différents propriétaires qui côtoient la chouette nous avons pu nous rendre compte, pour certain, une familiarité avec l’oiseau, comme si elle faisait un peu parti de leur famille mais ne sachant pas forcément sa vulnérabilité.

Croquis de terrain cheveche194

Nous verrons dans les années futures si nos actions en faveur de la Chevêche ont porté ces fruits en plaines de Bièvre et de Liers, avec la technique de la repasse nous pourrons évaluer si de nouveaux secteurs sont re-colonisés et en contrôlant les nichoirs au printemps savoir le pourcentage d’occupation ainsi nous évaluerons la population de Chevêches pour nous rendre compte du travail accompli et restant à faire, un dès point important sera de maintenir notre dynamique l’idéal sera aussi d’étendre nos interventions et pourquoi pas un jour replanter des arbres pour qu’au pays d’Hector Berlioz, nous puissions entendre les soirs d’été à travers chant un symbole oublié de nos campagnes.

  Etude de la Chevêche d'Athéna

 

                                                                        Franck Boissieux

                                                                        Correspondant LPO38 / réseau Chevêche

                                                                        Article écrit en 2008 pour le site www.sainthilaire96.free.fr

 

Pour en savoir plus :  www.cheveche.lpo.fr

                                   www.lpo.isere.fr

                                   www.noctua.org

                                  petite-cheveche.over-blog.com

 

 

Remerciement : Je tiens à remercier tout les acteurs qui s’en eux cette action n’aurait pas vu le jour : Jean Francois Doloy bien sur, Sandra, Gilbert, William, Pierre-Jean et Serge et les autres de l’équipe «  nichoir » et le service d’activité de jour de l’APAJH, ainsi que Jacques Prévost, Laurent Majorel, Etienne Dupoux, l’équipe de la LPO38, Georges Laurencin ( le train train quotidien ), Dominique Robert ( CORIF ), Renaud Nadal, Madame Rattier, les mairies de Saint Hilaire de la Cote, de Gillonnay, du Mottier et de la Frette, sans oublier tous les propriétaires qui ont accepté et accepterons nos intrusions autorisées ainsi que toutes les personnes qui nous ont transmis leurs informations et leurs aides.

 

PS : Les soirs d’été et à travers chant sont des œuvres d’Hector Berlioz

Partager cette page